Journée pédagogique du 12 septembre 2018 – Proposition de formation

La journée pédagogique du 12 septembre nous a invité à réfléchir sur la thématique du « harcèlement  » en adoptant plusieurs points de vue.

M. Basile Perret de l’unité PSPS (prévention et promotion de la santé en milieu scolaire) nous a proposé de nous centrer sur les « harceleurs » en nous formant à la méthode Pikas. Cette méthode qui s’appelle « la préoccupation partagée » nous permettrait de ne pas enfermer les « harceleurs » dans une catégorie mais de susciter en groupe de l’empathie envers le « harcelé ».

Cette formation cantonale a fait ses preuves dans plusieurs établissements. L’objectif est de former le plus d’enseignants possibles afin de créer un groupe « préoccupation partagée » pour pouvoir agir lorsqu’une situation se présentera.
Il est important que nous n’agissions pas seul-e mais que nous puissions transmettre à une équipe formée à la méthode.

Nous vous proposons, si vous vous sentez motivé, de vous inscrire:

Les lundi et mardi 12 et 13 novembre 2018. Cette formation aura lieu à Bussigny (salle à définir) entre 16h et 18h30.

 

 

LA 10VP1 RENCONTRE CENDRARS

Présentation des activités faites en classe et intro aux 3 fichiers audio qui suivent

La 10VP1 a consacré une partie des leçons de français du 1er semestre à l’observation de trois poèmes de Blaise Cendrars : Le Rapide de 19h40 ; Réveil ; Lettre.

Ecouter Le Rapide de 19h40

Ecouter Réveil

Ecouter Lettre

Ces textes datent de 1924 ; ils sont extraits du recueil Feuilles de route (1924-1928) et rendent compte de quelques moments d’un voyage que Cendrars fait de Paris à Sao Paulo.

  • Le Rapide de 19h40 évoque le voyage en train de Paris au port du Havre où Cendrars dort avant de s’embarquer à bord du Formose qui le conduit au Brésil.
  • Réveil est comme un instantané de ce que le poète voit – et ressent – depuis la fenêtre de sa chambre d’hôtel au lendemain de son arrivée au Havre.
  • Lettre est un poème écrit probablement depuis le Formose, il est adressé à l’être aimé.

Le travail fait par les élèves de la 10VP1 s’articule autour de 2 axes principaux : la compréhension des poèmes d’une part ; les activités d’écriture faites à partir des textes de Cendrars, d’autre part. Les fichiers audio qui suivent rendent compte des moments saillants de toutes ces activités. On y écoutera donc : une présentation du poème traité – comme une « traduction » en langage courant des mots et des images du poète ; ainsi qu’une lecture de quelques textes écrits par les élèves à partir des mots titre – mots sujet – des poèmes de Cendrars : rapidité / vitesse ; réveil ; lettre.

Nous n’avons pas particulièrement travaillé l’expression orale ; là n’était pas l’objectif initial, cela se fera sans doute une autre fois. Pourtant, malgré les inévitables maladresses, les enregistrements sont à l’enseigne de la spontanéité et rendent compte de la sensibilité de l’ensemble des lecteurs.

Ce travail autour de Cendrars a aussi des implications interdisciplinaires ; en arts visuels, avec Mme Pidoux, les élèves ont mis en images certains de leurs textes écrits à partir des poèmes de Cendrars ; en musique, avec M. Rod, ils vont créer une partition musicale sur le texte Le Rapide de 19h40.
Les dessins, comme certains textes des élèves, seront exposés prochainement au sein de notre école. La mise en musique du Rapide… viendra compléter les enregistrements ci-joints.

Ont participé à la réalisation des fichiers audio, les élèves suivants :
Pour Le Rapide de 19h40 : Adriano – Axèle – Ethan – Julie I. – Julie R. – Loris – Marc
Pour Réveil : Alexandre – André – Chahin – Ena – Gabriel – Léonie – Miquel
Pour Lettre : Aurélien – Delia – Ema – Emma – José – Marine – Ornella – Salwâ
Conception et réalisation technique : Ethan – Loris
Les choix musicaux sont des élèves

Giorgio Brasey

Formation TBI 1 – inscriptions

Cette formation s’adresse aux enseignants souhaitant avoir une initiation à l’utilisation du TBI. En 45 minutes, nous aurons le temps d’aborder les points suivants:

  1. Utilisation du TBI sans ordinateur
  2. Utilisation du TBI avec ordinateur
  3. Présentation des deux logiciels installés sur les postes de l’école (Openboard, Actif-Inspire)
  4. Importer et annoter un document
    1. à l’aide d’ aperçu
    2. à l’aide d’un des deux logiciels cités ci-dessus

Inscrivez-vous directement en utilisant le formulaire ci-dessous. Des formations pour utilisateurs avertis suivront.

Date, heure et lieu vous seront confirmé par mail.

 

 

Ateliers journée pédagogique 12 septembre 2018

Inscriptions aux ateliers

N’oubliez pas de vous connecter pour que le lien ci-dessus fonctionne.

Alessandro Elia

Psychologue, formé à l’approche systémique en milieu scolaire, à la thérapie de famille, ainsi qu’à la thérapie centrée sur les solutions. Il est également maitre d’enseignement et de recherche à l’UNIL. Il intervient comme
formateur dans différentes écoles en Suisse et à la HEP.

Souffrances dans la cour de l’école : mieux armer les enfants contre le harcèlement

Certains enfants, dès la fin du cycle primaire et plus fréquemment encore certains adolescents au niveau secondaire, sont pris dans le terrible cercle vicieux du harcèlement. Démunis, ils ne se sentent souvent aidés, ni par l’Institution, ni par les adultes, pour en sortir. Car il arrive hélas que ni les sanctions, ni les tentatives bienveillantes de générer de l’empathie chez les harceleurs n’ont produit les résultats espérés. Pourtant, le remarquable pragmatisme de la thérapie brève issue de l’École de Palo Alto avec l’expérience de thérapeutes formés, peut, en quelques séances fournir aux enfants ou adolescents les outils relationnels pour que leur souffrance s’apaise. Cet atelier, dans la continuation de la conférence, et selon le modèle développé par Emmanuelle Piquet, permettra aux participants d’expérimenter à partir d’une situation concrète, le questionnement utile pour équiper les enfants ou les adolescents avec des flèches à décocher en direction des harceleurs et susceptibles d’interrompre le cercle vicieux du harcèlement.


Béatrice Arguelle

Éducatrice spécialisée, travaille dans les écoles de l’Office médico-pédagogique de Genève. Spécialisée dans la gestion des souffrances scolaires avec Emmanuel Piquet.

Souffrances dans la cour de l’école : mieux armer les enfants contre le harcèlement

Certains enfants sont pris dès l’école primaire dans le cercle vicieux du harcèlement. Démunis, ils ne se sentent souvent aidés, ni par l’Institution, ni par les adultes, pour en sortir. Pourtant, le remarquable pragmatisme de la thérapie brève issue de l’École de Palo Alto peut, en quelques séances, leur fournir les outils relationnels pour que leur souffrance
s’apaise. C’est ce qu’illustre cette conférence en s’appuyant sur des exemples concrets de notre pratique clinique.


Yara Barrense-Dias

Master en criminologie et sécurité – UNIL Elle travaille à l’institut universitaire de médecine sociale et préventive, groupe de recherche sur la santé des adolescents.

Les adolescents et le sexting

Internet et les nouvelles technologies ont largement modifié le contexte social dans lequel évoluent les adolescent-e-s et les jeunes adultes par l’influence exercée sur leurs interactions et leurs relations, notamment dans le domaine de la sexualité. Les progrès technologiques mènent souvent à l’apparition et au développement de certaines pratiques comme celle du sexting, contraction des termes anglais sex et texting, défini grossièrement comme l’échange électronique de matériel à caractère intime ou sexuel. Si le sexting peut parfois être considéré comme une pratique sexuelle expérimentale et inoffensive lorsqu’elle est pratiquée entre deux personnes consentantes, cette activité peut également mener à des dérives incontrôlables lorsque les images sont transférées hors de la sphère initiale et peut donc, parfois, servir d’outil au harcèlement. L’objectif de cet atelier est d’explorer la pratique du sexting en mêlant opinions des jeunes et campagnes de prévention autour de cette pratique. Dans un premier temps, une brève introduction théorique permettra de présenter la pratique du sexting et de comprendre son possible lien avec une situation de harcèlement. En se basant directement sur les opinions, perceptions et termes des jeunes, cette introduction permettra ainsi d’explorer différents éléments constitutifs de cette pratique, ainsi que les possibles réactions, en tant que victime ou témoin, face à un cas de sexting qui tournerait mal. Dans un deuxième temps, il s’agira de découvrir, discuter et analyser une sélection de campagnes nationales et internationales en lien avec la pratique du sexting afin d’orienter les participants sur les messages clés à transmettre autour de cette pratique.


Sara Blaser

Coordinatrice Vogay,  sensibilisation et lutte contre  l’homophobie et la  transphobie.  Etudes en sciences humaines  et sciences politiques : genre,  sexualité et travail social.

Emmanuelle Anex 

Chargée de recherche à l’institut des sciences sociales.

Comprendre les spécificités du harcèlement lié aux orientations sexuelles et affectives et à l’identité de genre

Dans un premier temps, nous expliquerons la distinction entre les orientations sexuelles et affectives d’une part et l’identité de genre d’autre part. Puis, en nous intéressant aux stéréotypes, nous verrons comment ces deux thématiques peuvent articuler. Nous terminerons cette partie, en discutant certains chiffres de l’étude faite par l’IUMSP (CHUV) sur la victimisation des jeunes non exclusivement hétérosexuel dans le Canton de Vaud. Dans la seconde partie, nous nous concentrerons sur des éléments pratiques. A l’aide de travail en sous-groupe, nous imaginerons comment les enseignants/es peuvent lutter, avec des outils concrets, contre les stéréotypes de genre et développer une posture inclusive.


Christian Lambiel

Chef de la division prévention et criminalité. Prévention du harcèlement dans les écoles vaudoises.

Prévention et légalité

 

Journée pédagogique du 12 septembre 2018

Harcèlement scolaire

Que signifie exactement le mot « harcèlement » ? Violence, intimidation, mobbing, …

  • Qui est concerné?
  • Quel rôle joue chaque acteur, quels sont les enjeux?
  • Pourquoi devient-on harceleur ou victime ?
  • Est-ce une violence intentionnelle ? …

Ces questions sont le point de départ de notre journée pédagogique, dont le but est d’ouvrir la réflexion au sein de notre école et acquérir des outils pour faire face. Dans un environnement scolaire, il nous semble important de pouvoir comprendre les termes et identifier le phénomène pour agir de manière appropriée.

Programme

Inscription aux ateliers.

Pour voir la page d’inscription, vous devez vous identifier (connexion).

08h00 08h15 Accueil et mot de M. Puthod
08h15 09h30 Basile Perret : Climat scolaire et incivilités. Etat des lieux à l’EPS Bussigny.
09h30 10h00 Pause café croissants
10h00 11h45 Alessandro Elia : Mieux armer les enfants contre le harcèlement.
11h45 12h00 Clôture du matin
12h00 13h30 Repas de midi
13h30 14h45 Ateliers
14h45 15h15 Pause
15h15 16h30 Ateliers
16h30 17h00 Conclusion par M. Puthod
1 2 3 6